Flattr: bilan pour juillet 2015

Cet article est le numéro 52 d'une série de 134 intitulée Bilans mécénat et création

Au vu de mon bilan Flattr pour le mois de juillet 2015, la question se pose de nouveau: tendance lourde ou sécheresse saisonnière? Car les recettes se sont élevées à €7.53, ce qui est le point le plus bas depuis décembre 2012. Dans le même temps, mes dons sont toujours de €10, mais avec 39 clics.

Pourtant, le mois n’a pas manqué d’articles bien dotés, à commencer par mon article sur Carrot et Pressformore (4 clics, €1.65), Je suis terroriste (3 clics, €1.40), la chronique du dernier album de Klone (2 clics, €1.33) ou le compte-rendu de la partie de Microscope (2 clics, €0.97).

L’Atlas des cités perdues et le précédent bilan Flattr rapportent tous deux un clic (€0.68 et €0.33, respectivement), ainsi que le dernier article du Tigres Volants Central sur les Contacts et les revenus (€0.68). Le blog reçoit trois clics et €1.32.

Les abonnements n’ont pas bougé, toujours à 30; le remaniement éventuel attendra la rentrée:

Quant aux articles individuels flattrés ce mois, ce sont:

Et les tweets suivant:

http://twitter.com/NeilJomunsi/status/618804224181317632
http://twitter.com/NeilJomunsi/status/626748026200137728

Pour être tout à fait complet, mon compte Carrot a également été crédité de €0.08 pour le partage de Le Silence tue de Pouhiou.

Naviguer dans cette série

Flattr: bilan pour juin 2015Flattr: bilan pour août 2015

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “Flattr: bilan pour juillet 2015”

    • J’ai des doutes sur le fait que Flattr “ne marche pas” dans sa configuration actuelle. Et j’ai des doutes sur le fait que sa prochaine mouture fonctionne mieux, si tant est qu’elle voie le jour.

      À mon avis, le souci de Flattr, ce n’est pas tant la technologie, mais la communauté. La masse critique.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :