City of Heroes, l’adieu aux héros

Je ne renouvellerai pas mon abonnement à City of Heroes. Voilà! C’est décidé.

Avant de partir en vacances, j’avais quelque peu mis de côté le jeu, en me disant que j’allais essayer de m’y remettre en rentrant. Je n’ai plus envie de m’y remettre.

J’ai déjà dit tout le mal que je pensais de l’ergonomie, de la complexité du système, de la répétitivité répétitive et des bugs de la version Mac; j’ai également exposé le peu d’attrait qu’a pour moi les missions en groupe et les côtés sociaux du jeu. Certes, créer son héros est rigolo, mais Heromachine fait ça très bien pour beaucoup moins cher (et puis jouer à “Ken et Barbie Sauvent le Monde”, ce n’est plus de mon âge).

La goutte d’eau qui a court-circuité la carte-mère (car il est bon de renouveler ses clichés, à l’heure d’Internet), c’était hier, quand j’ai essayé de rejouer à Urban Terror: je me suis ridiculisé à courir dans les murs, pointer dans la mauvaise direction et, de façon générale, rater les éléphants les plus massifs dans les couloirs les plus étroits.

City of Heroes a pourri mon groove!

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “City of Heroes, l’adieu aux héros”

%d blogueurs aiment cette page :