Long Distance Calling: Avoid The Light

Il faut être honnête: vous ne trouverez pas dans Avoid The Light, le dernier album du groupe munichois de post-rock Long Distance Calling, une approche résolument révolutionnaire du genre, des acrobaties instrumentales qui vont vous mettre à deux doigts de la syncope épilpetique, ni des décrochages de furieux. Ce n’est non seulement pas le genre de la maison, mais de tout le quartier post-rock, en fait.

Par contre, vous allez trouver un bien bel album, moitié énergie et moitié savoir-faire, avec un bon zeste d’originalité qui permet à la musique (principalement instrumentale) de Long Distance Calling de décoller un petit peu de la masse des groupes du genre. Je pense ici à me deux références post-rock préférées, Maserati et Monkey3: on y retrouve l’énergie rythmique des seconds et les ambiances des premiers.

La transcendance, somme toute, c’est très surfait.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :